19 juin 2011

les voisins de l'horreur - le retour

Comme je vous l'avais déjà raconté, mes voisins sont justes insupportables, et me pourrissent la vie.
Je pensais qu'on avait atteint le pire du pire, mais ces dernières semaines ont été exponentielles dans la connerie humaine.

inspiré par mes voisins!

Résumé des ces dernières semaines:

 Un dimanche, vers 13h, une voisine a donné un xylophone et une flûte à bec à ses enfants et les a mis sur le balcon pour qu'ils jouent tout l'aprem. Ça a duré bien 2heures comme ça!

Un dimanche soir des voisins bobo-trentenaire ont trouvé intelligent de jouer de l'accordéon (!!) à minuit, sur leur balcon, devant leurs invités qui avaient l'air emmerveillés. Le bal musette la nouvelle hype?

Un samedi après midi, un groupe d'une vingtaine de petite fille d'environ 6 ans déguisées en princesse, avec une animatrice qui les faisaient crier à tour de rôle, sauter, hurler, chanter... dans la cour de l'immeuble! Genre c'est leur salon!

Samedi soir: La bande d'ado collégien qui ont passé leur soirée à hurler comme des porcs sur le balcon et surtout à mettre la musique tellement fort qu'à 200 mètres de la, ma fenêtre et mes murs ont tremblés. Franchement je ne savais même pas qu'on pouvait acheter une sono aussi puissante.
Le pire c'est que lorsqu'on les a forcé à arrêter leur musique, on a eu le droit a un magnifique "mais on a le droit de faire la fête merde!" (bein euh non tu n'as pas le droit en fait!)

Tous les soirs: une bande d'ado en survêt qui squattent sur des bancs en gueulant (mais ils sont à même pas un mètre l'un de l'autre, pourquoi crier?).


Franchement, je commence à vraiment ne plus en pouvoir,chaque jours qui passent me montrent à quel point la connerie humaine n'a pas de limite. Je sais que c'est dans l'air du temps d'être individualiste et d'en n'avoir rien à faire des autres, mais les gens n'ont ils pas un minimum d'éducation?
Le pire c'est que quand j'en parle autour de moi, tout le monde trouve ça normal, genre c'est moi qui ait un problème à vouloir dormir la nuit ou alors on me dit "mais tu sais tu es à Paris, c'est comme ça".

Heureusement que je pars dans une semaine en vacances, mais j'angoisse déjà du retour, car les gens se lâchent encore plus en été.

Il n'y a plus qu'à espérer trouver un appartement pour déménager, mais bon, vu que ça fait un an que je cherche (et vu l'augmentation des prix), je n'y crois plus trop!


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

heidi a dit…

le savoir-vivre n'est pas donné à tout le monde !

courage !

L'épice a dit…

ah la la, comme je te comprends! moi j'ai trouvé mes meilleurs alliés: nos gardiens. se sentir soutenu quand on veut dormir (oui, même un samedi soir), ça fait du bien! et surtout: ils font passer le message avec diplomatie et fermeté.

S. a dit…

Comme je te comprends, je subis la même chose voire encore pire!!

Je pourrais en parler pendant des heures, mes amies hallucinent quand elles entendent ce qu'il se passe ou que je leur raconte!!

la souris rose a dit…

c'est toujours problématique d'avoir des voisins bruyants. j'en ai qui sont souvent dehors pas trés loin de ma fenêtre, et qui crient et mettent la musique à fond, insupportable!

Musme a dit…

Mon appartement de rêve s'est aussi rapidement transformé en enfer à cause du bruit du voisinage. Mon propriétaire a fait des travaux d'isolation car ma voisine était très bruyante et c'était intenable. Mais le bruit reste difficilement supportable et usant. Et c'est vrai qu'on a l'air de vieux grincheux quand on se plaint. Bon courage.

Léa a dit…

Très sympa ton blog, je viens de le découvrir !
Léa

leablabla.blogspot.com

Luxe and Vintage a dit…

Je comprends tout à fait, nous aussi sommes dans la même galère et on n'arrive pas à trouver non plus une nouvelle location qui nous convienne niveau prix :(