15 juil. 2008

Nick Cave (and the bad seeds)


Nick Cave est l'exemple parfait de l'artiste que je n'arrivais pas à écouter, à comprendre et encore moins apprécier avant. Trop crooner, trop barré, trop 'dark' pour moi. Surtout que je déteste son "tube" en duo avec Kylie Minogue 'where did the wild roses grow' que je trouve profondément nunuche.

C'était avant d'écouter son nouvel album 'Dig Lazarus, Dig' que j'ai vraiment adoré! Un album rock, viril, entrainant, très 70's parfois. Dans cet album pas de chanteur romantique, c'est le côté rock de Nick Cave qui s'exprime pleinement et j'ai envie de dire "enfin!"
Certes, j'exagère un peu, il n'a pas fait que des ballades, il a même fait du très bon rock, que je prend plaisir à réecouter sur son best of ( Stranger Than Kindness - j'adore!! )

Puis il a cette voix grave inimitable, captivante qui donne envie d'écouter ce qu'il a à dire jusqu'au dernier mot!

Niveau paroles, je regrette de ne pas comprendre assez bien l'anglais pour les apprécier à leurs juste valeur, car Nick Cave est surtout un excellent auteur. Il a une façon d'écrire assez fascinante, truffée de référence biblique, lunaire, fantomatique.

Aucun commentaire: