28 déc. 2009

2000 - 2010 changement de dizaine

Bientôt 2010, ce qui, un peu plus que les autres années, me rend mélancolique à cause du changement de dizaine.

Je me revois il y a 10 ans, j'avais tout juste 13 ans, j'étais au collège en 4e. C'était l'époque où j'ai découvert "le rock", où j'écoutais le seul cd de marilyn manson que j'avais pu trouver dans ma ville, au casque dans mon lit, tard le soir! C'était la mode des vestes en jean et des bandes de copain. Les seuls stress quotidiens étaient les profs, les devoirs et ranger sa chambre. Les moments les plus excitants étaient les boums, qu'on passait des mois à préparer.

2001: la découverte des Etats-Unis ce qui est vraiment un choc quand on sort d'une (très) petite ville de province. J'en garde un sentiment d'émerveillement et de dégoût profond. Émerveillement face à toute cette grandeur, face à cette impression que tout est possible. Dégoûts profond face à la façon dont les gens crèvent dans les rues, et face à l'hypocrisie totale. Depuis ce moment l'impression d'être "de nulle part" ne me quittera plus.

2004: Je pars m'installer seule pour mes études. Moi qui pensait que ce serait la fiesta, il n'en est rien, c'est surtout la solitude profonde, il y a même des jours où j'ai envie de parler à mes casserole, car ça fait plusieurs jours que je n'ai parlé à personne.
L'année suivante je déménage encore plus loin, et ça va beaucoup mieux. Je passe des weeks end mémorable à Dijon et je vais au concert de mon groupe préféré depuis l'adolescence: les Red Hot Chili Peppers.

2007: Je quitte mon petit ami depuis 5ans et je pars m'installer à Paris pour travailler. Pour mon premier travail, je n'ai pas vraiment eu de chance, me voici propulsée dans un monde de monstres, à la Défense, où travailler 50 heures par semaine pour le SMIC est la norme.
Je déteste la vie à Paris, ses gens hystériques, ses transports bondés, ses prix extrêmement élevés. Cependant j'ai la chance de pouvoir voir mes héros sur scène, de Pj Harvey, à Nine Inch Nails en passant par les Kills et Dita Von Teese. Et Surtout d'y rencontrer l'homme de ma vie.



A l'aube de 2010, mes louboutin aux pieds, je me sens si loin et en même temps si proche de la petite fille en colère que j'étais il y a 10 ans. Les bandes de copain c'est fini, chacun a fait sa vie. Marilyn Manson est devenu un clown, son concert au zenith était pathétique. La soit disant "crise" m'a enlevé mon boulot. La mode est au fille extra mince, et je suis plus Beth Ditto que Kate Moss. La France est devenu ce que les Etats Unis étaient il y a 10 ans et pas l'ombre d'un Obama pour nous sortir de là.

Malgré tout je me lève le matin, avec tout mon optimisme, serrée dans le métro, mon casque aux oreilles, et je me dis, que quand même ça valait le coup tout ça.

J'espère que ces 10 prochaines années seront aussi riches et surprenantes que ces 10 dernières.





Et je vous souhaite à tous une très bonne année 2010 (et de bien vous amusez au réveillon)

5 commentaires:

Le Journal de Chrys a dit…

Je te le souhaite!!!!

JS a dit…

Jolie rétrospective :) C'est fou que le temps passe vite, alors profitons-en ! Bonne nouvelle dizaine à toi !

pousse manette a dit…

2010 sera ce qu'elle sera mais je te la souhaite merveilleuse avec juste ce qu'il faut de petits soucis sans importance pour l'apprécier :-)

Matthieu a dit…

Et là, je me rends compte que ça va bientôt faire 10 ans que je te connais :S

flo a dit…

je viens de Dijon !
Ma mère y habite toujours et j'y retourne régulièrement...