Accéder au contenu principal

Testé pour vous: former un boulet

Aujourd'hui je vais vous parler de quelque chose qui risque d'arriver à tous professionnellement: le jour où l'on doit former un nouvel arrivant.
Former quelqu'un, peut être une expérience très sympathique et très enrichissante quand la personne est réceptive et fait vraiment des efforts, mais peu vite se transformer en véritable cauchemar lorsque l'on se retrouve confronté à un boulet.
Et croyez-moi, les boulets, il y en a bien plus que ce que l'on croit!





Boulet #1: la fille qui ne voulait rien faire.

Dans mon précédent job, j'ai eu l'immense (ironie) chance de me retrouver tutrice d'une stagiaire en BEP secrétariat. Lorsque l'on m'a vendu le truc, on m'a fait comprendre qu'elle allait m'aider en s'occupant du courrier et du standard, alors j'ai sauté de joie.
Sauf que, la stagiaire en question avait 16 ans, et ne voulait rien faire. Je lui ai donné 5 courriers à mettre sous plis et elle en a fait 2 en une matinée et à garder "le reste pour cet après-midi".
Je lui ai proposé de prendre les appels, elle n'a pas voulu; de s'occuper du courrier, elle n'a pas voulu; de faire l'inventaire, elle n'a pas voulu; de faire une commande de fourniture, pas voulu non plus.
J'ai fini par lui demander ce qu'elle faisait là et elle m'a répondu très honnêtement "bein en fait mon rêve c'est d'être gendarme, je suis là parce que je suis obligée de valider mon BEP pour passer le concours de gendarme". Hum...
Et encore, je passe sur sa tenue vestimentaire (survet- basket) et sur ses tatouages de bons goût (le nom de son mec en géant dans le dos, et un dauphin sur l'avant bras)...



Boulet #2: le mec qui avait toujours raison
Le boulet numéro 2, je l'ai croisé lors de mon job actuel. C'était un intérimaire d'une quarantaine d'année qui n'a fait QUE critiquer tout ce que je lui ai montré lors de sa formation en disant que nos procédures étaient nulles et que notre logiciel de travail est pourri.
Par la suite, il a passé son temps à faire des conneries et à m'engueuler quand je lui faisais remarquer parce que "je ne comprenais rien" et que "sa méthode était plus efficace".
Bien entendu, malgré le fait que je ne comprend rien, il me dérangeait 100 fois par jour pour me poser des questions, sans écouter la réponse (ou alors en me faisant comprendre que la réponse ne lui convenait pas).
C'est devenu tellement tendu entre lui et moi, que j'ai fini par dire à ma chef que je ne voulais plus travailler avec ce type et je ne lui ai plus adressé la parole jusqu'à ce qu'il parte.

Boulet #3 et 4: la fille qui ne comprenait rien
Le point commun entre les boulets numéro 3 et 4 c'est que ce sont 2 intérimaires qui n'avaient qu'une journée de période d'essai. Ces 2 boulets, ont donné une très bonne impression et ont eu l'air de tout comprendre le 1er jour. Dès le 2ème jour, j'ai vite déchanté, car en fait elles n'avaient rien compris du tout.
 
Le boulet #4, a même tellement changé de comportement en 2 jours, que je me suis demandée si c'était la même personne, où si elle souffrait d'amnésie.
A un point que le 2ème jour elle ne se souvenait pas être allée à la cantine la veille.
Niveau boulot, je lui montre quelquechose, lui demande si elle a compris, elle répond oui. Quand je lui demande 10minutes plus tard de le refaire, bein elle a oublié et me dit qu'elle n'a jamais vu ce type de cas. Je lui demande de ce souvenir et de regarder ses notes, et là elle me demande de lui reexpliquer... sauf qu'au bout de la 30ème fois, ça commence à taper sur les nerfs...

Ensuite je lui ai laissé 4 dossiers à faire, le soir avant de partir, je lui ai expliqué comme les faire, elle m'a dit avoir compris. Quand je suis arrivée le lendemain matin, les 4 dossiers étaient sur mon bureau, non traité...

Alors du coup, j'ai craqué. Je suis allée dire à ma chef que le boulet #4 ne comprenait rien et que je faisais tout ce qui était possible pour lui expliquer, sans aucun résultat.
Sachant que ça faisait 2 jours que je m'occupais d'elle et que normalement ça aurait du être bon en une demi journée.
Par chance (car je ne voulais pas que la fille soit jugée sur ma seule opinion), une autre collègue a pu s'occuper d'elle et en est arrivée à la même conclusion.

Du coup ma chef a mis fin à sa mission, et la fille n'a rien trouvé de mieux que de dire qu'on ne lui a pas laissé le temps et qu'elle avait tout compris. Mauvaise foi jusqu'au bout!

Au final, je suis débordée de boulot (d'où le peu d'article sur ce blog ces derniers temps) mais au moins, le travail est fait correctement.

Former un boulet, c'est une expérience que je ne vous recommande pas. Pourtant si jamais ça vous arrive, dites-vous que dans quelque temps ça vous fera rire (et des histoires à raconter à la machine à café).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Charly a dit…
ça fait rêver ... En cas, qu'ils ne se présentent pas à un boulot si c'est pour faire ça. Potentiel chance plus tard : zéro !
Et la fille qui voulait devenir gendarme, elle connaît le respect ? C'est essentiel pour son vrai taf ..
Choquant tout ça !
la souris rose a dit…
ah oui en effet ca ne donne pas envie! le plus enervant était lequel? j'hesiterais entre le boulet 1 et le boulet 2 ^^
bises!

Posts les plus consultés de ce blog

Sélection de chaussures pour aller travailler

J'en ai souvent parlé ici, j'adore les chaussures à haut talons et les chaussures un peu folles, mais malheureusement, c'est souvent incompatible avec mon quotidien où je passe près de 2h30 dans les transports et près d'1h à marcher chaque jours pour aller travailler.

Comme confortable ne rime pas forcément avec beau, je trouve qu'il n'est pas simple de trouver des chaussures à porter au quotidien qui ne tuent pas les pieds et qui fassent de l'effet.

J'ai fait une sélection de chaussures que j'aimerais porter pour aller travailler, sur zalando.fr (pour changer un peu). Bien que je n'ai encore jamais commandé sur ce site, ils ont une sélection de chaussures femmes qui est vraiment énorme et avec plein de marques que je ne connaissais pas.

Les plus sobres

* Ballerines avec petit talon et "noeud" sur l'avant (TAMARIS)
* Ballerines noires avec motifs en relief sur l'avant du pied (BUFFALO)



* Babies noires avec sangles et petit bouto…

J'ai voyagé en Ouigo (mon avis + photos)

A l'occasion d'un mariage, j'ai du me rendre à Marseille à la fin du mois d'Avril, et à cette occasion, j'ai testé le nouveau train "low cost" de la Sncf: le OuiGo


Mes billets ayants été réservés le jour du lancement de l'offre Ouigo, j'ai pu bénéficier du tarif de 10 euros la place par personne, ce qui est la raison pour laquelle j'ai décidé de partir avec Ouigo: le prix attractif! Plus on s'y prend tôt moins le tarif est cher!

Seuls impératifs: partir de Marne la Vallée, avec un seul bagage et se présenter 30 minutes avant le départ du train pour embarquer.
Si l'on souhaite un bagage supplémentaire il faut payer un supplément. Idem pour la prise électrique qui est au prix de 2 euros par passager.

Couper ses cheveux longs: pourquoi pas le carré plongeant?

Si il y a bien une chose qui me caractérisait depuis des années, ce sont les cheveux long, voir très long (jusqu'au milieu du dos).

Si ça a été bien pratique pour me faire faire un super chignon le jour de mon mariage, au quotidien, les cheveux long me demandaient beaucoup trop d'entretien.


Comme mes cheveux ont tendance à boucler à s’emmêler, à être sec et qu'ils sont fins (tout ça a la fois, la chance!), c'était après shampoing et masque obligatoires à chaque lavage et surtout une perte de temps phénoménale.

Puis, à force de chercher des images de coupes courtes, je suis tombée sur celle ci:


Et j'ai eu le coup de foudre: c'est ça que je voulais! Alors j'ai fait tout pareil, même les dégradés de mèches blondes et si j'ai un regret c'est de ne pas l'avoir fait avant!